prev_top
map_top
next_top
1er octobre 2010

Pie de la Cuesta


Sur les conseils des français rencontrés à Taxco dans le restaurant "chez Sasha", nous prenons la direction de Pie de la Cuesta sensée être moins touristique donc plus typique que la ville d'Acapulco. Cette destination n'était pas dans nos plans. Nous devions aller à Puebla puis Oaxaca mais les conditions météorologiques sont très défavorables car la région est inondée ! Le trajet en bus depuis Taxco a duré cinq heures.

Sur la route, le bus est arrêté par un groupe de personnes. L'une d'elles monte, fait un discours à teneur politique et passe dans les rangs pour demander une "aumône". En tant que touristes, nous avons l'avantage de prétendre ne rien comprendre à ce qui se passe et ne participons pas à la collecte. Nous nous souvenons alors de notre discussion avec le serveur au restaurant "Del Angel Inn" de Taxco qui prétendait qu'il n'y avait pas de problèmes particuliers.

Le système de drainage de Pie de La Cuesta est inefficace car les rues sont couvertes d'eau. Cela nous a valu une chute mémorable dans la vase des trottoirs ! Que dire de cette ville ? La mer est belle mais elle est trop dangereuse pour les baignades. La lagune est polluée par les ordures et les rejets des bateaux à moteur. De plus, les constructions anarchiques non entretenues le long des plages laissent supposer que cette station a vécu. L'hôtel où nous  logeons ("chez Karla") est insalubre. Nous "apprécions" aussi le pick-up qui circule dans la ville avec un canon qui asperge de l'anti-moustique (voire peut-être de l'anti-touriste)...

En conclusion, nous déconseillons cette destination qui, en plus, est excentrée par rapport à Acapulco.

p


prev_bottom
map_bottom
next_bottom